Le 18ième siècle : un siècle artistiquement riche

Le 18ième siècle : un siècle artistiquement riche

Le 18ième siècle : un siècle artistiquement riche

Le XVIIIe siècle s’est démarqué de tous les siècles précédents par l’apparition de mouvements artistique divers, de nouvelles découvertes scientifiques, le rendant ainsi riche sur tous les plans.

Le XVIIIe siècle : siècle des idées et de l’émotion

xviiie-siecle.jpg

Le XVIIIe siècle a vu la fin de la monarchie française, la révolution française qui aboutit à la fondation de la République française. C’est durant le XVIIIe siècle que la révolution industrielle connut son essor, qu’Isaac Newton a défini les lois de la gravité et fit plusieurs découvertes qui révolutionnèrent le monde de la science. Mais le XVIIIe siècle est aussi appelé le siècle des Lumières. En effet, les Lumières est un mouvement littéraire, qui dénonçait l’inégalité sociale, l’esclavage, le fanatisme religieux et remettait en question l’autorité absolue de la monarchie. Le rococo apportait la gaieté dans la peinture et la sculpture.

L’arrivée de l’émancipation de la peinture au XVIIIe siècle

larrivee-de-lemancipation-de-la-peinture-au-xviiie-siecle.jpg

Plusieurs styles témoignent des  influences qui ont traversé le XVIIIe siècle.  Il voit l’émancipation de la peinture du style baroque. En effet, la peinture rococo diffère complètement de celle baroque. Elle devient plus gaie, plus colorée avec des personnages joyeux ou mélancoliques, plus réels. C’est au XVIIIe siècle que les portraits devinrent à la mode et furent très appréciés par les membres de l’aristocratie française, qui posèrent pour l’éternité. Ce mouvement durera jusque dans les débuts du XIXe siècle, jusqu’à l’apparition de la photographie. Influencés par le système éducatif qui consistait à envoyer les jeunes aristocrates rencontrer d’autres sociétés, ou faire le Grand Tour, les peintres capturaient les scènes de la vie quotidienne, baignés par la lumière extérieure, à l’exemple du tableau Le grand Canal et l’Eglise de la Salute, peint en 1730 par Canaletto. Vers le milieu du XVIIIe siècle, le néo-classicisme apparu, un style influencé par l’intérêt général suscité par les découvertes archéologiques de Pompéi.